Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Toutes les discussions sur le programme / le candidat

Modérateur : Équipe de modération

#4247437
Garance a écrit :
20 mars 2017, 16:13
nymo a écrit :
20 mars 2017, 15:59
Garance a écrit :
20 mars 2017, 15:33
Cette idée loufoque lui aura peut-être été suggérée par l'un de ses zamis enarques.
Les appelés auront à peine le temps de passer sous la toise, de vérifier le contenu de leur barda, d'apprendre à faire leur lit au carré ...
et zou ! retour au bercail !
tout ce qui relève des questions sécuritaires et militaires, macron reçoit des petites fiches conseil de Monsieur Le Drian (seul ministre actuel qui bénéficie d'une vraie popularité)

il serait regrettable de sous estimer ce coup de main. Le Drian va apporter une consistance que la bulle de banque ne risquait pas d'avoir.

Alors, à croire que Le Drian a bâclé sa fiche conseil.
le drian est l'un des rares à ne pas avoir bâclé sa partition, dans ce quinquennat.
macron vise toujours un "juste milieu" entre les diverses propositions de ses adversaires. il a clairement fabriqué son programme en fonction des faiblesses du programme des autres.

je ne trouve pas que ses propositions sur ce thème soient complètement incongrues
#4247448
nymo a écrit :
20 mars 2017, 16:18


le drian est l'un des rares à ne pas avoir bâclé sa partition, dans ce quinquennat.
bof...pas un exploit...tous les ministres de la defense font le "boulot"
entre tournée des popotes à noel et mise en biere sobre des heros de la patrie...
c'est pas un boulot exigent...

faut vraiment etre bien con pour louper son passage dans ce ministere....

il ne decide...ni du budget,ni des choix strategiques,ni des choix d'armes tactiques...
#4247464
Pour avoir fait 18 mois de service militaire et 6 mois de rappel s/ les drapeaux en tant que S/Lt. de réserve, je me permets de signaler à Mr Macron que l'idée de former un soldat" moderne" en un mois de service national/militaire est une gageure. De plus, le travail ou les études des jeunes appelés seraient bougrement perturbés pour un résultat pratiquement nul.
Si je peux me permettre de conseiller Mr Macron, je préconiserais un service militaire de 9 mois, qui à mon sens, est largement suffisant pour former des militaires de réserve, dignes de cette appellation. Trois mois de formation de base: discipline, esprit d'équipe, effort, maniement des armes... Six mois de spécialisation et d'applications (l'armée d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celle de Papi) qui pourraient donner un plus aux jeunes pour reprendre la vie civile. Ces 9 mois seraient effectués selon les dates du calendrier Universitaire. ( Vu le nombre de jeunes au chômage après leurs études, cela ne devrait pas leur poser des problèmes.)
#4247470
Une armée de milice n'est plus possible aujourd'hui pour des raisons évidentes liées aux nouvelles technologies employées et la nature du nouvel ennemis à combattre.
Il faut voir à quel point morfle les forces spéciales qui combattent Daesh et pourtant ce sont des professionnels.
Il n'y a pas beaucoup de pays qui ont conservés ce type d'armée, Israël pour les raisons que l'on sait et la Suisse pour protéger les coffre fort de Cahuzac et Fillon.
Pour le reste,seuls les bidasses pros peuvent repondrent aux attentes.
#4247471
minautore a écrit :
20 mars 2017, 16:33
nymo a écrit :
20 mars 2017, 16:18


le drian est l'un des rares à ne pas avoir bâclé sa partition, dans ce quinquennat.
bof...pas un exploit...tous les ministres de la defense font le "boulot"
entre tournée des popotes à noel et mise en biere sobre des heros de la patrie...
c'est pas un boulot exigent...

faut vraiment etre bien con pour louper son passage dans ce ministere....

il ne decide...ni du budget,ni des choix strategiques,ni des choix d'armes tactiques...
au contraire, hollande a toujours écouté le sage le drian

Un signe de sa compétence. les contrats réalisés sur le rafale (avion qu'on n'arrivait pas à vendre depuis 25 ans!!)
#4247483
le chibani a écrit :
20 mars 2017, 17:06
Pour avoir fait 18 mois de service militaire et 6 mois de rappel s/ les drapeaux en tant que S/Lt. de réserve, je me permets de signaler à Mr Macron que l'idée de former un soldat" moderne" en un mois de service national/militaire est une gageure. De plus, le travail ou les études des jeunes appelés seraient bougrement perturbés pour un résultat pratiquement nul.
Si je peux me permettre de conseiller Mr Macron, je préconiserais un service militaire de 9 mois, qui à mon sens, est largement suffisant pour former des militaires de réserve, dignes de cette appellation. Trois mois de formation de base: discipline, esprit d'équipe, effort, maniement des armes... Six mois de spécialisation et d'applications (l'armée d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celle de Papi) qui pourraient donner un plus aux jeunes pour reprendre la vie civile. Ces 9 mois seraient effectués selon les dates du calendrier Universitaire. ( Vu le nombre de jeunes au chômage après leurs études, cela ne devrait pas leur poser des problèmes.)
Oui, 9 mois effectifs seraient suffisant pour former les MdR, mais pour qu'ils servent ) quelque chose et pour amortir les coûts d'incorporation, de libération et de formation 12 mois (365 j) seraient préférables.

De plus, ont ne peut pas matériellement incorporer tout le monde à la même date.
Un contingent tous les 2 mois semble avoir été efficace.
#4247485
corsica a écrit :
20 mars 2017, 17:20
Une armée de milice n'est plus possible aujourd'hui pour des raisons évidentes liées aux nouvelles technologies employées et la nature du nouvel ennemis à combattre.
Il faut voir à quel point morfle les forces spéciales qui combattent Daesh et pourtant ce sont des professionnels.
Il n'y a pas beaucoup de pays qui ont conservés ce type d'armée, Israël pour les raisons que l'on sait et la Suisse pour protéger les coffre fort de Cahuzac et Fillon.
Pour le reste,seuls les bidasses pros peuvent repondrent aux attentes.
:nawak: Vous ne savez pas de quoi vous parlez.
#4247490
Il faut aussi prendre en compte les réalités de terrain et l'acceptation par la population de ces mesures.
3 à 4 mois de service militaire, cela paraît raisonnable avec des périodes de rappel régulières comme en Suisse.
Et proposer en alternative au moins 6 mois de service civil.
#4247515
feminine a écrit :
18 mars 2017, 15:24
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ ... or=EPR-211

Un mois de service militaire obligatoire ne sert à rien, à part dépenser de l'argent inutilement. Il doit durer au moins 2 ans sinon c'est du fric jeté par la fenêtre. C'est 2 ans ou rien, il faut faire les choses correctement ou ne pas les faire du tout, sinon ce n'est pas rentable. Perte de temps, perte d'argent, telle est la devise de macron. Les socialistes ont toujours fait dans l'amateurisme, de la poudre aux yeux, un peu par ci, un peu par là, on se disperse plutôt que de se concentrer sur l'essentiel, et ça ne donne aucun résultat. Avec leur social démocratie à la con, à force de ménager la chèvre et le chou, ils obtiennent le bilan de hollande rejeté à 95% par la gauche et la droite. Incapable de trancher et mou du bulbe, macron est dans la continuité. Il fait tellement dans le centre que son appel du pied va des ex colonisés d'Algérie victimes de crime contre l'humanité, jusqu'au militaires nationalistes endurcis nostalgiques de la conscription.

Au fait, macrote la fiotte a-t-il fait son service militaire obligatoire, ou s'est il caché dans les jupes de sa maman brigitte?
je rappelle que la durée de formation pendant le service militaire ne durait que 3 mois, ce qu'on appelait les classes
On peut se demander si un mois est suffisant pour apprendre à tirer, les consignes de sécurité, pour pouvoir intervenir en renfort dans la garde nationale plus sur les affaires de terrorisme
dans les 3 mois de classes, il y avait pas mal de truc assez inutiles dans cet objectif (cirer ses chaussures, se déplacer en campagne, etc)
#4247540
danielfr40 a écrit :
20 mars 2017, 19:32

je rappelle que la durée de formation pendant le service militaire ne durait que 3 mois, ce qu'on appelait les classes
On peut se demander si un mois est suffisant pour apprendre à tirer, les consignes de sécurité, pour pouvoir intervenir en renfort dans la garde nationale plus sur les affaires de terrorisme
dans les 3 mois de classes, il y avait pas mal de truc assez inutiles dans cet objectif (cirer ses chaussures, se déplacer en campagne, etc)
Pour apprendre les bases, en effet 3 mois suffisent, mais c'est insuffisant pour lâcher des gus sur le terrain en temps de crise c'est léger, sauf à accepter un taux de pertes élevé.

Et le but n'est pas de former des soldats pour former des soldats, mais de disposer des effectifs formés en nombre suffisant pour répondre aux besoins.
#4247571
Emain a écrit :
20 mars 2017, 20:05

Pour apprendre les bases, en effet 3 mois suffisent, mais c'est insuffisant pour lâcher des gus sur le terrain en temps de crise c'est léger, sauf à accepter un taux de pertes élevé.
sûrement, mais je n'ai pas eu plus
je ne pense pas que les exercices de tirs que j'ai eu ensuite épisodiquement aient amélioré les choses
#4248177
danielfr40 a écrit :
20 mars 2017, 20:38
Emain a écrit :
20 mars 2017, 20:05

Pour apprendre les bases, en effet 3 mois suffisent, mais c'est insuffisant pour lâcher des gus sur le terrain en temps de crise c'est léger, sauf à accepter un taux de pertes élevé.
sûrement, mais je n'ai pas eu plus
je ne pense pas que les exercices de tirs que j'ai eu ensuite épisodiquement aient amélioré les choses
Vous étiez dans quelle arme ?

Car mes estimations valent pour la formation de base commune, c'est à dire une formation de fantassin (Grenadier-voltigeur).

Pour les armes techniques, la formation doit être plus longue.

Mais la conscription ne devrait concerner dans son volet Service Militaire qu'une Garde Nationale composée essentiellement de fantassins appuyés par de l'artillerie légère (mortiers, canons < 120mn...) et des blindés légers..............

Il faut dire qu'avec ce pourri de Ben Chichi tout a été fait pour saborder le Service National...
#4248189
Emain a écrit :
21 mars 2017, 16:40


Il faut dire qu'avec ce pourri de Ben Chichi tout a été fait pour saborder le Service National...
Et c'est tant mieux ! Ça nous coûtait une blinde pour que dalle.

Tu me fais penser à un de ces adjudant que j'ai eu pendant mon service, le mec se réveillait tous les matins en rêvant d'une troisième guerre mondiale.
Des mecs comme ça j'aimerais bien les envoyés sur le front,à Mossoul histoire de voir ce qu'ils ont dans les couilles.
#4248203
Emain a écrit :
21 mars 2017, 16:40


Vous étiez dans quelle arme ?

Car mes estimations valent pour la formation de base commune, c'est à dire une formation de fantassin (Grenadier-voltigeur).

Pour les armes techniques, la formation doit être plus longue.

Mais la conscription ne devrait concerner dans son volet Service Militaire qu'une Garde Nationale composée essentiellement de fantassins appuyés par de l'artillerie légère (mortiers, canons < 120mn...) et des blindés légers..............

Il faut dire qu'avec ce pourri de Ben Chichi tout a été fait pour saborder le Service National...
Régiment d'infanterie, mais dans un atelier de mécanique.
c'est sûr que ceux qui étaient affectés après les classes dans les unités de combat devaient mieux continuer leur formation de combat que moi, même si la théorie de l'époque c'était que tout le monde devait pouvoir combattre, mécano, cuisiniers, administratifs
je pense que des périodes de stages de formation/entrainement à la Suisse seraient plus efficace que passer un an au début et ne plus rien faire.
#4248207
corsica a écrit :
21 mars 2017, 16:54
Emain a écrit :
21 mars 2017, 16:40


Il faut dire qu'avec ce pourri de Ben Chichi tout a été fait pour saborder le Service National...
Et c'est tant mieux ! Ça nous coûtait une blinde pour que dalle.

Tu me fais penser à un de ces adjudant que j'ai eu pendant mon service, le mec se réveillait tous les matins en rêvant d'une troisième guerre mondiale.
Des mecs comme ça j'aimerais bien les envoyés sur le front,à Mossoul histoire de voir ce qu'ils ont dans les couilles.
Vous ne savez ps de quoi vous parlez. La sécurité du pays ne peut plus être assurée avec les effectifs actuels. Tous les politiques en conviennent mais aucun n'a le courage de prendre les mesures nécessaires.

La conscription accompagnée de réserves suffisantes est le seul moyen pour disposer des effectifs nécessaires pour assurer la sûreté en temps normal comme en temps de crise.

Vous me faites pensez à ces lavettes sans couille que le SM a mis en évidence leur nullité.

En tous cas, la 3° GM a été froide c'est un signe que la composante "appelés" était crédible.

Civis pacem para bellum.
#4248208
le chibani a écrit :
20 mars 2017, 17:06
Pour avoir fait 18 mois de service militaire et 6 mois de rappel s/ les drapeaux en tant que S/Lt. de réserve, je me permets de signaler à Mr Macron que l'idée de former un soldat" moderne" en un mois de service national/militaire est une gageure. De plus, le travail ou les études des jeunes appelés seraient bougrement perturbés pour un résultat pratiquement nul.
Si je peux me permettre de conseiller Mr Macron, je préconiserais un service militaire de 9 mois, qui à mon sens, est largement suffisant pour former des militaires de réserve, dignes de cette appellation. Trois mois de formation de base: discipline, esprit d'équipe, effort, maniement des armes... Six mois de spécialisation et d'applications (l'armée d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celle de Papi) qui pourraient donner un plus aux jeunes pour reprendre la vie civile. Ces 9 mois seraient effectués selon les dates du calendrier Universitaire. ( Vu le nombre de jeunes au chômage après leurs études, cela ne devrait pas leur poser des problèmes.)
je pense qu'il ne s'agit plus de renforcer l'armée pour des interventions intérieures ou extérieures, mais plus de participer à la protection du territoire
sous cet angle, c'est plus une formation de protection en milieu urbain qu'il faudrait.
moitié policière, surveillance, tenue de périmètre, protection, interpellation, moitié réaction anti terroriste, réagir à une attaque armée, premiers secours
la spécialisation ne me semble pas nécessaire.
3 mois me semble bien, plus des stages de rappel périodiques, pour refaire des exercices de mise en situation, comme le fait la protection civile
#4248220
danielfr40 a écrit :
21 mars 2017, 17:03

Régiment d'infanterie, mais dans un atelier de mécanique.
c'est sûr que ceux qui étaient affectés après les classes dans les unités de combat devaient mieux continuer leur formation de combat que moi, même si la théorie de l'époque c'était que tout le monde devait pouvoir combattre, mécano, cuisiniers, administratifs
je pense que des périodes de stages de formation/entrainement à la Suisse seraient plus efficace que passer un an au début et ne plus rien faire.
"la théorie de l'époque c'était que tout le monde devait pouvoir combattre, mécano, cuisiniers, administratifs" c'est toujours d'actualité.

Le modèle peut se discuter mais les grands principes sont similaires. En Suisse, de mémoire la période initiale est de 4 mois.

Je suis partisan d'un service national pour tous avec un volet militaire complété par des périodes de réserve.

Le service national d'un an me paraît être un optimum, vu la perte de temps et des coûts occasionnés par les procédures d'incorporation et de "libération".
#4248234
danielfr40 a écrit :
21 mars 2017, 17:09

je pense qu'il ne s'agit plus de renforcer l'armée pour des interventions intérieures ou extérieures, mais plus de participer à la protection du territoire
sous cet angle, c'est plus une formation de protection en milieu urbain qu'il faudrait.
moitié policière, surveillance, tenue de périmètre, protection, interpellation, moitié réaction anti terroriste, réagir à une attaque armée, premiers secours
la spécialisation ne me semble pas nécessaire.
3 mois me semble bien, plus des stages de rappel périodiques, pour refaire des exercices de mise en situation, comme le fait la protection civile
"la protection du territoire" est une intervention intérieure.
Et la spécialisation est nécessaire.
De plus, le milieu urbain risque de ne pas être le seul théâtre d'opérations intérieures.

J'ai l'expérience des UT en Algérie (j'étais trop jeune pour y être incorporé, mais mon père et mes oncles en faisaient partie et j'ai pu constater comment cela se passait).
Dès les premiers mois, mon père a été mobilisé (il avait fait son SM avant la 2° GM et fait celle-ci) 3 mois en Kabylie et ensuite les périodes de service le prenaient plusieurs nuits par mois. Il revenait du travail vers 17-18 h se mettait en tenue et rejoignait son affectation. Certains étaient également de service de jour.

Cette charge ne me semble tolérable qu'en temps de crise importante, on n'est pas encore là.
#4248249
Emain a écrit :
20 mars 2017, 18:02
corsica a écrit :
20 mars 2017, 17:20
Une armée de milice n'est plus possible aujourd'hui pour des raisons évidentes liées aux nouvelles technologies employées et la nature du nouvel ennemis à combattre.
Il faut voir à quel point morfle les forces spéciales qui combattent Daesh et pourtant ce sont des professionnels.
Il n'y a pas beaucoup de pays qui ont conservés ce type d'armée, Israël pour les raisons que l'on sait et la Suisse pour protéger les coffre fort de Cahuzac et Fillon.
Pour le reste,seuls les bidasses pros peuvent repondrent aux attentes.
:nawak: Vous ne savez pas de quoi vous parlez.
Emain t'as tout faux
Corsica a parfaitement raison
nymo a/ont remercié ça
#4248306
Clavier56 a écrit :
21 mars 2017, 17:46
Emain a écrit :
20 mars 2017, 18:02
corsica a écrit :
20 mars 2017, 17:20
Une armée de milice n'est plus possible aujourd'hui pour des raisons évidentes liées aux nouvelles technologies employées et la nature du nouvel ennemis à combattre.
Il faut voir à quel point morfle les forces spéciales qui combattent Daesh et pourtant ce sont des professionnels.
Il n'y a pas beaucoup de pays qui ont conservés ce type d'armée, Israël pour les raisons que l'on sait et la Suisse pour protéger les coffre fort de Cahuzac et Fillon.
Pour le reste,seuls les bidasses pros peuvent repondrent aux attentes.
:nawak: Vous ne savez pas de quoi vous parlez.
Emain t'as tout faux
Corsica a parfaitement raison
Quelles nouvelles technologies pour assurer le maintient de l'ordre sur la voie publique ?

Pour assurer cette mission il faut des effectifs suffisants!
Macron 2017

... plus aucun nouveau parti ne peut être […]

Il faut sauver le soldat FILLON

Valeurs Actuelles, à part quelques dentis[…]

https://youtu.be/zcYEgaTaseg

Le fait est que cela serait bien dans le style d[…]