Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Toutes les discussions sur le programme / le candidat

Modérateur : Équipe de modération

souhaitez vous que les frontistes de souche fassent un effort en français?

Oui, prôner le patriotisme national français implique que cette langue soit exercée correctement
6
43%
non, un débile qui vote FN a le droit de ne pas savoir parler français correctement
6
43%
annexe, doit on supprimer le droit de vote aux frontistes pas foutus de s'exprimer dans un français correct.
2
14%
#4247686
polomnic a écrit :
20 mars 2017, 21:52

Ils se gaussent des fautes d'orthographe de leurs adversaires politiques sans même s'interroger sur l'origine socio-économique de ces derniers. Une classe sociale qui autrefois pouvait bénéficier d'une très bonne maitrise de la langue avec un simple certificat d'étude. Mais c'est vrai qu'à cette époque là, la priorité n'était pas de leur enseigner l'anti-racisme, l'écologie, ou je ne sais quelle autre lubie sur la théorie du genre ou la non discrimination fille-garçon. On leur apprenait les bases, les fondamentaux de la culture.
Les responsables de ce délitement de la langue, ce n'est pas le FN, c'est ceux que vous soutenez, droite comme gauche, qui se partagent le pouvoir depuis des décennies. Ce sont ces puissances d'argent qui ont transformé un média comme la télé en véritable dépotoir à immondices morales et intellectuelles.
permettez que je m'inscrive en faux
j'ai effectivement vécu l'école primaire à l'époque bénie transitoire où elle se focalisait sur les apprentissages fondamentaux, que nous n'étions pas distraits par l'internet, où la télévision restait mesurée pour les enfants.
où le monde à apprendre était plus simple, où également nous nous posions moins de questions et remettions moins en cause l'autorité de nos parents.
bénie parce que si on remonte un peu plus haut, elle n'était pas accessible à tout le monde, avant aller jusqu'au certificat d'étude pour certaines classes sociales relevait déjà d'une belle réussite.
Mais on n'y apprenait déjà l'esclavagisme dans l'histoire, on ne parlait pas de discrimination, mais on y apprenait déjà l'égalité homme femme
pour moi les polémiques récentes sont d'un effet marginal.
Sont en cause la dispersion des matières, et le manque de concentration dû aux distractions hors scolaire, télévision, internet, console, etc
#4247701
danielfr40 a écrit :
20 mars 2017, 23:23

Sont en cause la dispersion des matières, et le manque de concentration dû aux distractions hors scolaire, télévision, internet, console, etc
pas seulement daniel, pas seulement...
tout le monde a démissionné, l'état, l'école, les parents...
nous sommes un peu tous complices dans ce fiasco.
#4247755
polomnic a écrit :
20 mars 2017, 21:52
Et vous ne vous demandez pas, par hasard, si certains électeurs votent FN c'est précisément parce qu'ils se sentent dépossédés de leur culture, notamment de la maitrise correcte du français ?
Tous nos biens pensants ici, ne s'interrogent bizarrement nullement sur la dégradation de la maitrise de langue, qui est loin de toucher seulement l'électorat frontiste, mais comme dit plus haut se retrouve également chez nombre diplômés supérieurs. Voir les différents tweets produits par l'Elysée.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ ... witter.php

Est ce donc le FN ou son idéologie qui tient les rênes de l'Education Nationale depuis des décennies ?

Se focaliser bêtement sur quelques intervenants frontistes, d'autres d'ailleurs maitrisant parfaitement notre langue, c'est vraiment l'illustration d'un abêtissement intellectuel, propre aux excités anti-frontistes, qui ne s'interrogent plus sur le monde et notre société qu'au travers du prisme du soit-disant danger populiste.
Ils se gaussent des fautes d'orthographe de leurs adversaires politiques sans même s'interroger sur l'origine socio-économique de ces derniers. Une classe sociale qui autrefois pouvait bénéficier d'une très bonne maitrise de la langue avec un simple certificat d'étude. Mais c'est vrai qu'à cette époque là, la priorité n'était pas de leur enseigner l'anti-racisme, l'écologie, ou je ne sais quelle autre lubie sur la théorie du genre ou la non discrimination fille-garçon. On leur apprenait les bases, les fondamentaux de la culture.
Les responsables de ce délitement de la langue, ce n'est pas le FN, c'est ceux que vous soutenez, droite comme gauche, qui se partagent le pouvoir depuis des décennies. Ce sont ces puissances d'argent qui ont transformé un média comme la télé en véritable dépotoir à immondices morales et intellectuelles.

Bref, Ô grands esprits, défenseurs de la sapience universelle, commencez donc à balayer devant votre porte. Faites donc un petit travail d'introspection, avant de juger plus faibles que vous. Vous vous gargarisez de maitriser notre langue, mais la langue française c'est aussi une complexion de l'esprit ; et visiblement si la forme chez vous offre un apparat de rigueur, le fond démontre que vous n'en maitrisez aucunement l'articulation.
Car si vous pensiez juste, et meniez donc votre logique jusqu'au bout, vous vous rendriez compte avec horreur que l'orthographe de ceux que vous critiquez n'est finalement que le fruit de vos propres choix politiques.
Putain que c'est beau mon Polo. Bien beau et assez vrai. On ne démontera jamais assez les ravages de 30 ans de ce "pédagogisme égalitaire" conjugué à l'avènement d'un consumérisme abâtardissant. Pour sûr, on ne peut imputer tout cela au FN (bien que l'on puisse douter que ce FN difforme fasse beaucoup mieux). Pour sûr les victimes du système n'en sont pas les coupables.

Pour autant, il me semble que l'on est un peu à côté du sujet. Que malgré tout cela tu ne pourras enlever l'ironie de celui qui se prétend vouloir défendre notre culture en la fusillant à chaque mot. Qu'après tout, si le gus se sent "dépossédé de cette culture", rien ne le retient de tout faire pour y remédier plutôt que d'éructer sur le fopo ou au bistrot du coin. La culture ne coûte plus rien de nos jours. Les grands auteurs, l'Histoire, la poésie... sont à portée de clic. Bref, un moment donné, tout victime que l'on puisse être, on peut décider de se prendre en main et de faire le nécessaire pour justifier dans les actes notre prétention patriotique.
Ou alors effectivement, on continue de se dire que l'on est un pauvre martyr de la gauchiasse, on gueule, on regarde une daube américaine entre deux émissions d'Hanouna, on s'informe sur fdesouche, on laisse son gamin se démerder avec son éducation et on reste confortablement dans son ressentiment en attendant une petite élection pour se faire entendre en glissant le fameux bulletin que la bienpensance (celle que l'on déteste par dessus tout) voudrait honteux.

Et bien pour ma part, je m'autorise encore à penser que non, il n'y a pas de fatalité. Que le pauvre bougre a le droit de n'écouter ni les fadaises socialistes qui l'ont jeté au fond du trou, ni le ressentiment qui le cloue au pilori. Qu'il doit transcender ce beau sentiment patriotique en tendant vers l'exemplarité, en se réappropriant sa langue, sa culture, son histoire, son patrimoine. Qu'il doit se garder de faire ce qu'il conchie par ailleurs. Le patriotisme n'est pas haineux. Sous peine de se suicider et de laisser porte ouverte aux mondialismes, aux égalitarismes, aux impérialismes.
#4247801
Qu'après tout, si le gus se sent "dépossédé de cette culture", rien ne le retient de tout faire pour y remédier plutôt que d'éructer sur le fopo ou au bistrot du coin. La culture ne coûte plus rien de nos jours. Les grands auteurs, l'Histoire, la poésie... sont à portée de clic.
Ces gens qui redécouvrent l'eau froide tous les deux matins. [smilie=icon_smile033.gif]

Ils n'ont plus de pain ? Mais pourquoi n'entament-ils pas leur brioche ?
#4247839
Ils ne sont dépossédés de rien du tout. Ils ont des brioches qui trainent par terre autour d'eux. Hors des délires du fopo et des arguments infantiles (c'est la faute à l'UMPS), l'éducation dispense un enseignement parfaitement correct. Et ce n'est qu'une petite partie du menu qui est offert aux français. Des bibliothèques, des librairies, il y a tout ce qu'il faut. J'ai appris le français en lisant des romans.
Mais il n'existera jamais de peuple éclairé, la paresse et la bêtise sont humaines.
Le FN avec sa vision simple du monde séduit le bas du panier.
#4247856
jabar a écrit :
21 mars 2017, 08:34
Ils ne sont dépossédés de rien du tout. Ils ont des brioches qui trainent par terre autour d'eux. Hors des délires du fopo et des arguments infantiles (c'est la faute à l'UMPS), l'éducation dispense un enseignement parfaitement correct. Et ce n'est qu'une petite partie du menu qui est offert aux français. Des bibliothèques, des librairies, il y a tout ce qu'il faut. J'ai appris le français en lisant des romans.
Mais il n'existera jamais de peuple éclairé, la paresse et la bêtise sont humaines.
Le FN avec sa vision simple du monde séduit le bas du panier.
Tu as raison il n'y a que les mauvais qui votent pour le Front national et il y a de plus en plus de mauvais en France [facepalm.gif]
#4247924
A propos de langue française...
Vous ne trouvez pas qu'elle a un petit accent germanique la dame qui nous gouverne... :D
#4247995
Bon et l'arabe du coin qui parle mal la langue et nous colle du zyva de-ci de-là, il faut en penser quoi ?
C'est un affreux bou.gnoule qui ne veut pas s'intégrer ou une pauvre victime du système qu'il nous faut comprendre ?
Dites-moi, je m'y perds.
#4248013
FaC a écrit :
21 mars 2017, 12:55
Bon et l'arabe du coin qui parle mal la langue et nous colle du zyva de-ci de-là, il faut en penser quoi ?
C'est un affreux bou.gnoule qui ne veut pas s'intégrer ou une pauvre victime du système qu'il nous faut comprendre ?
Dites-moi, je m'y perds.
L'islamo-racaille est le produit de l'immigration massive et du dénigrement de l'identité française. Bref, tout comme les analphabètes, un pur produit du système en place.
Donc, la question que vous devriez vous poser, est "Est ce que ce système doit perdurer ?"
conan le cimmerien a/ont remercié ça
#4248020
Certes non. J'en suis persuadé.

En tout cas, merci pour ce topic où j'y apprends la bienveillance. Je regarderai à présent différemment, avec la mansuétude qui convient aux victimes du système, l'islamo-racaille.
#4248024
FaC a écrit :
21 mars 2017, 12:55
Bon et l'arabe du coin qui parle mal la langue et nous colle du zyva de-ci de-là, il faut en penser quoi ?
C'est un affreux bou.gnoule qui ne veut pas s'intégrer ou une pauvre victime du système qu'il nous faut comprendre ?
Dites-moi, je m'y perds.
ils sont les cellules cancereuses qu il faut eradiquer et eradiquer aussi les collabos à ces merdes qui sont nombreux dans le systeme judiciaire actuel( pas de pitie pas de quartier pour les jugeottes collabo)
un jugeotte servant a rien du tout on les vire tous ils iront travailler sur les chantiers a la place des arabes et autres bamboula [smilie=icon_smile040.gif]
en finir avec les chieurs de mots parasite de la france
#4248026
FaC a écrit :
21 mars 2017, 13:20
Certes non. J'en suis persuadé.

En tout cas, merci pour ce topic où j'y apprends la bienveillance. Je regarderai à présent différemment, avec la mansuétude qui convient aux victimes du système, l'islamo-racaille.
La question n'est pas la mansuétude, ça peut à la rigueur venir de surcroit, mais de connaitre et comprendre les causes.
Vous prenez des déracinés musulmans sans leur proposer un projet civilisationnel, vous les plongez dans un monde de rap et de violence, lui même baignant dans une société nihiliste, et il en ressort des islamo-racailles. C'est ce qu'on appelle l'ingénierie sociale.
Mais de la même manière qu'il faut abattre un pitbull rendu fou, la cause n'est pas la race du pitbull, même s'il y a des prédispositions, mais avant tout le maitre.
#4248029
jabar a écrit :
21 mars 2017, 08:34
Ils ne sont dépossédés de rien du tout. Ils ont des brioches qui trainent par terre autour d'eux. Hors des délires du fopo et des arguments infantiles (c'est la faute à l'UMPS),
l'éducation dispense un enseignement parfaitement correct.fzzaux et archi faux le mamouth est devenu une grosse garderie diriger par des abrutis
Et ce n'est qu'une petite partie du menu qui est offert aux français. Des bibliothèques, des librairies, il y a tout ce qu'il faut. J'ai appris le français en lisant des romans.la aussi archi faux a st etienne les putes umps ont mis la bibliotheque dans un quartier pourrave et c est juste devenu un centre social a racailles de merde
Mais il n'existera jamais de peuple éclairé, la paresse et la bêtise sont humaines.comme il n y a jamais eu de bourgaesserie eclaire qui ont quand meme le monopole de la paresse et betisse demande donc a un clown type morloc ou le petit jugeotte fac d'allez travailler a pied et de se mettre a l informatique
Le FN avec sa vision simple du monde séduit le bas du panier.comme le gigolo marcron et l escroc fion seduit le pretendu haut du panier
#4248034
polomnic a écrit :
21 mars 2017, 13:26
FaC a écrit :
21 mars 2017, 13:20
Certes non. J'en suis persuadé.

En tout cas, merci pour ce topic où j'y apprends la bienveillance. Je regarderai à présent différemment, avec la mansuétude qui convient aux victimes du système, l'islamo-racaille.
La question n'est pas la mansuétude, ça peut à la rigueur venir de surcroit, mais de connaitre et comprendre les causes.
Vous prenez des déracinés musulmans sans leur proposer un projet civilisationnel, vous les plongez dans un monde de rap et de violence, lui même baignant dans une société nihiliste, et il en ressort des islamo-racailles. C'est ce qu'on appelle l'ingénierie sociale.
Mais de la même manière qu'il faut abattre un pitbull rendu fou, la cause n'est pas la race du pitbull, même s'il y a des prédispositions, mais avant tout le maitre.
ça me rappelle certains rabins d'Israël affirmant que les palestiniens avaient le gene du terrorisme

félicitations.
#4248050
Tant que ces cassos ne remettent pas en cause l'EN, c'est bon.
Modifié en dernier par No pass le 21 mars 2017, 17:50, modifié 1 fois.
#4248062
Quelques pistes de réflexion pour tenter de comprendre la construction psychique d'une islamo-racaille :
Peut-être faudrait-il s'interroger sur l'échec patent de leurs géniteurs à s'élever socialement; géniteurs s'exprimant en une maîtrise plus que douteuse de la langue française mais qui les ont abreuvés de leurs discours victimaires, et ce, dès leur enfance.
Si l'on ajoute à ces handicaps la perpétuation de l'attachement racinaire par le mythe nostalgique du retour au pays natal et le traitement de faveur réservé aux enfants mâles dans la culture arabo-musulmane (euphémisme), en faisant preuve d'un minimum de pragmatisme, on peut se poser la question de savoir comment un descendant d'immigré peut s'intégrer avec un bagage pareil.
A la différence des frontistes illettrés, ces enfants d'immigrés n'ont pas seulement reçu la France et son drapeau en héritage mais leurs géniteurs ne leur ont pas appris à aimer les us et coutumes de leur pays d'accueil, pas plus qu'ils ne leur ont appris à respecter nos institutions.
#4248067
j'aurais presque été d'accord avec tout ça, mais, premièrement, je connais des familles d'origine maghrébine parfaitement intégrées.

Si ce que vous dites était vrai, le cas du footballeur fekir n'aurait pas hésité à choisir Algérie lorsque les deux nations lui ont proposé de jouer comme international.

d'autre part, il est plutôt normal que culturellement, les aieux de l'"islamo racaille" comme vous dites, n'aient pas enseigné à leur progéniture la grandeur de la république française vu ce qu'ils se sont entendus dire durant toute leur carrière lorsque la france avait besoin de bras pour reconstruire le pays, ou lorsque Renault et Peugeot rechignait à moderniser ses usines et estimait qu'un robot ça coutait plus cher qu'un reubeu qui acceptait n'importe quel salaire, n'importe quelle condition de travail et des insultes racistes bassinées toute la journée.

De ce terreau, en effet, nombre de ces parents ont inculqué aux gosses "le français est un salaud"...
mais là encore, y a un biais religion qui me dérange.

des reubeus qui mangent du porc, ça existe, des reubeus qui apprécient un bon côtes roties, ça existe aussi.
je suis pro immigration, à 80%
je suis anti religieux à 80 % et désormais anti islam à 105%
#4248084
@ Nymo

Vous déformez mon propos. Jamais je n'ai prétendu dresser le portrait type de l'immigré arabo-musulman et de ses descendants.
Je ne me suis attachée qu'à tenter de déchiffrer le comportement des islamo-racailles qui pourrissent la vie des banlieues quand ils ne rafalent pas les terrasses des cafés à la kalash.
Pour avoir étudié l'immigration arabo-musulmane, je peux vous assurer qu'à partir des années 60 le patronat Français n'était pas vraiment demandeur de cette main-d'oeuvre.
En 1951, le nombre de chômeurs algériens était d'environ 100 000 selon les services de la main d'oeuvre (80 000 selon le ministère de l'intérieur) sur 203 000 algériens vivant en France.
Le solde migratoire positif fut pourtant cette année-là de 54 587 (source Persée)
De plus, pour mémoire : en 1983, L.Jospin a régularisé 130 000 clandestins majoritairement issus des pays du Maghreb, alors le misérabilisme convenu sur le triste sort que les méchants colons auraient imposé à ces travailleurs ne me semble pas de mise.
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 11

Vous êtes un peu débiles quand m&ecir[…]

Macron 2017

... plus aucun nouveau parti ne peut être […]

Il faut sauver le soldat FILLON

Valeurs Actuelles, à part quelques dentis[…]

https://youtu.be/zcYEgaTaseg